Aout 2019

Maré la sauvage

… aux eaux cristallines.

Nous découvrons enfin Maré, le dernier bijou des Îles Loyauté. L’île est certainement la moins touristique de Calédonie et elle est encore plus tranquille pendant la saison des mariages !

En attendant le retour du soleil pour se jeter à l’eau, nous nous consacrons aux balades abritées en forêt et aux curiosités géologiques de l’île.

La plage de Pehde, idéale pour le PMT est le départ d’une jolie promenade qui mène au cap Wabao. La balade n’est pas balisée : on suit les traces et son instinct au milieu d’une forêt dense, parsemée de pins colonnaires, avant d’atteindre le cap où les vagues déferlent sur la barrière de corail.

Le platier de corail qui constitue le sol de Maré est parsemé de sites insolites et de grottes. L’aquarium naturel près de Tadine et un piscine « tabou » aux couleurs turquoise qui communique avec la mer et laisse ainsi entrer quelques poissons juvéniles. Le trou de Bone, gouffre profond de plus de 40 mètres est dissimulé dans la végétation luxuriante et constitue une énorme réserve d’eau douce. Nous découvrons aussi la grotte de Pethoen, aux nombreuses stalactites, qui forme une imposante voute de corail au cœur de la forêt.

Nous faisons un détour par la baie aux tortues avant de rejoindre le gîte Seday, tenu par la sœur de notre nounou. Le gîte est connu pour sa case perchée sur un rocher de corail. Nous sommes invités à déjeuner et en profitons pour découvrir les coutumes de mariage avec notamment le don coutumier d’ignames.

Côté plages, Maré a de nombreux atouts ! Entre les petites criques abritées ou les longues plages paradisiaques, nous n’avons pas été déçus. Contrairement aux autres îles, la barrière de corail est très proche et forme un petit lagon aux couleurs merveilleuses. Nous avons même pu observer les baleines à bosses au-delà de la barrière depuis la plage de Jejele à Cegeite.

Nous avons été plus raisonnables et avons résisté à la randonnée difficile qui mène aux fameuses terrasses de Shabadran. A la place, nous avons suivi la randonnée des plages, au sud de l’île : un sentier en forêt longe la côte et rallie des plages sauvages somptueuses sur lesquelles viennent s’échouer les coquilles des fameux nautiles.

Nous terminons notre séjour par l’incontournable saut du guerrier au Nord de l’île : une faille de plusieurs mètres dans les falaises qui surplombent l’océan.

Maré nous aura aussi régalé de fabuleux couchers de soleil avant de repartir pour Hienghène !

23
Juin 2019

Les raids du Nord : Pouebo

Sur les raids du Nord…

L’association des Raids du Nord organise des rencontres dans toute la Province Nord de Calédonie en collaboration avec les tribus qui accueillent les coureurs sur leurs sentiers coutumiers.

C’est une occasion rêvée pour parcourir des chemins inaccessibles d’habitude et pour découvrir des points de vue splendides sur la chaine montagneuse et le lagon.

La tribu d’accueil s’occupe de tout : l’aménagement du terrain de camping, les repas, les ravitaillements…

Il ne faut pas se leurrer… où que ce soit en Province Nord, les raids sont rudes et le dénivelé très important ! Les raids commencent droit dans la pente, mais la récompense est grande une fois les hauteurs atteintes !

Nous nous sommes lancés sur le raid de Pouebo à la tribu de Diahoué : 16 km pour les plus courageux et 9km pour les amateurs! Nous avons redécouvert la côte Est depuis les sentiers ouverts pour l’évènement : des vues imprenables sur le lagon s’offraient à nous et les pauses de contemplation nous ont permis de reprendre notre souffle!

 

23
Mai 2019

Un peu d’Histoire…

… A l’occasion des 30 ans de la mort de Jean-Marie Tjibaou.

Nous avons célébré au début du mois l’inauguration du mémorial de l’embuscade de Waan Yaat pour les 30 ans de la mort de Jean-Marie Tjibaou. La journée de commémoration a débuté par une messe émouvante à la maison commune de la tribu de Tiendanite, d’où sont originaires Jean-Marie Tjibaou et les victimes de l’embuscade.

 

Nous avons ensuite assisté à l’inauguration du mémorial de l’embuscade de Waan Yaat puis à de nombreuses danses traditionnelles au centre culturel Goa ma Bwarhat. Cette journée intense s’est achevée par la remise de la coupe Tjibaou inter-tribus.

 

 

Jean-Marie Tjibaou et les accords de Matignon

Après avoir œuvré sur le plan politique pendant des années pour son pays et la reconnaissance de son peuple kanak, Jean-Marie Tjibaou disparait le 4 mai 1989. Il est assassiné lors de la commémoration de la prise d’Otages d’Ouvéa par un indépendantiste kanak radical, opposé aux accords de Matignon.

Les années 1980 sont marquées par une escalade de violences en Nouvelle Calédonie, entre les partis loyalistes « caldoches » et les indépendantistes kanaks dont le FLNKS avec Jean-Marie Tjibaou comme leader politique. Cette décennie de crise politique sera plus tard appelée « Les Evènements » dont l’embuscade de Waan Yaat et la prise d’Otage d’Ouvéa en ont été les épisodes les plus sanglants.

Pour mettre fin aux violences devenant hors de contrôle, Jean-Marie Tjibaou signe, en 1988, avec le premier ministre de l’époque Michel Rocard et le chef du camp anti-indépendantiste Jacques Lafleur, les accords de Matignon qui prévoient un référendum pour l’autodétermination de la Nouvelle Calédonie.

L’embuscade de Waan Yaat

Le 5 décembre 1984, dix militants indépendantistes de la tribu de Tiendanite, dont deux frères de Jean-Marie Tjibaou, sont tués dans une embuscade au lieu-dit Waan Yaat sur la route entre Hienghène et Tiendanite. Ils essuient une fusillade d’anti-indépendantistes : les quelques survivants prennent la fuite dans la rivière, pourchassés par les anti-indépendantiste qui mettent le feu à leurs véhicules. La tribu de Tiendanite, composée alors de huit familles, perd une majorité de ses hommes. Les véhicules calcinés sont restés depuis toujours sur le bord de la piste en souvenir de ce terrible massacre.

Un mémorial retraçant l’histoire des « Évènements » est désormais érigé sur le site de Waan Yaat où jusque-là une simple plaque de marbre portait l’inscription « Fils de Kanaky, souviens-toi » en hommage aux  « 10 de Tiendanite ».

 

23